Singapour et la Malaisie

Il y a 3 ans, nous avons découvert l’Asie Pacifique pour la première fois lors d’un road trip de trois semaines en Thaïlande. Nous sommes littéralement tombés amoureux de cette région : les paysages et les plages sont incroyables, les gens sont adorables, il est très facile de s’y déplacer et de communiquer et surtout c’est une région paradisiaque à un prix plus qu’attractif ! Bref, nous voulions faire un autre road trip cet été (en juillet) dans le même esprit que la Thaïlande (soit plage paradisiaque, jungle et culture locale importante) mais en plus sauvage – comprenez moins touristique. C’est comme cela que nous avons choisi la Malaisie et Singapour.

La Malaisie est avant tout un pays multiculturel d’une grande diversité. C’est un pays qui historiquement a été colonisé par les Anglais, les Hollandais et les Portugais tout en accueillant une main d’oeuvre venant de toute l’Asie (Indien, Chinois, Thaïlandais..). Il y a donc une diversité culturelle immense qu’on va retrouver aujourd’hui dans l’architecture, les coutumes et la cuisine. C’est un pays à plusieurs religions : l’Islam est la principale mais les églises et temples hindous ou bouddhiques sont également très nombreux. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, les tensions ne sont pas présentes ou du moins elles ne se font pas ressentir. Les Malaysiens sont très accueillants et sympathiques, ils parlent tous anglais (même les enfants de 7 ans!) et ils n’hésitent pas à rendre service ou à discuter avec toi si tu engages la conversation. Ils sont beaucoup moins intéressés par ton argent que leurs voisins les Thaïlandais ! Une différence notable aussi avec les thaïlandais est que les Malaysiens voyagent. C’est un pays qui se développe et qui connait une croissance économique stable (environ 5%) depuis quelques années. Il y a donc une classe moyenne qui s’enrichie et qui voyage surtout dans son propre pays. En même temps quand on a les plus belles plages du monde et la jungle la plus ancienne, autant en profiter ! 🙂

Voici notre feuille de route 

plan roadtrip

Durée : 23 jours (dont 2 jours d’avion et d’escale)

Type de voyage : road trip en sac à dos

Transport : Nous sommes partis avec Emirates de Nice avec escale à Dubaï (570€/pers). Sur place, nous avons fait beaucoup de bus pour rejoindre les différentes étapes. Les bus sont pratiques, confortables et nombreux, vous pouvez allez où vous souhaitez, néanmoins cela prend plus de temps que l’avion (il y a des vols internes intéressants) et c’est plus dangereux ! Nous avons également pris le (jungle) train pour revenir à Singapour à la fin du voyage. Pour tous les transports sur place (hors métro et taxi) , mais y compris les ferrys, nous en avons eu pour 100€ par personne. Au total donc 670€/pers pour les transports.

Logements : Nous avons principalement fait des guesthouses/chalets et des airbnb, c’est ce qu’il y a de plus commun et de plus typique. Certains étaient plus confortables que d’autres ! Nous avons cependant fait un très bel hôtel à Kuala Lumpur (l’hôtel Stripes). Globalement, les logements sont plus chers en Malaisie qu’en Thaïlande, surtout sur les îles. Au total, nous en avons eu pour 665€ à deux pour 21 nuits, soit 332,5€/pers.

Etapes : Singapour, L’île Tioman, Melacca, Kuala Lumpur, Taman Negara, Iles Perhentian

Budget total (avion + logement + nourriture + activité + transport sur place) : 1500€/pers

Journal de bord : 

Nous avons commencé par Singapour pendant 3 jours. Cette ville-état nous a complètement bluffé et charmé. C’est l’une des plus belles villes que j’ai vue, tant sur le plan architectural que culturel, la ville est belle, propre, vivante, on y respire bien ! Comme toute grande ville, la vie y est plus chère qu’ailleurs mais cela reste dans nos prix pour nous français. Les hôtels sont aussi chers que chez nous, le métro et la nourriture aussi (quoiqu’on bénéficie d’un petit avantage avec le taux de change) ! Cette ville en vaut vraiment le détour.

Retrouvez mon article complet sur Singapour ici.

P1080038

De Singapour, nous avons rejoint Mersing en bus afin de rejoindre l’embarcadère pour l’île Tioman. Nous avons pris le bus de 19h30 avec Transnational Express qui se situe derrière l’hôtel Plaza ParkRoyal (juste en face de Haji Lane, il faut entrer dans l’hôtel). Vous pouvez réserver votre billet en ligne (busonlineticket.com) ou vous pouvez aller l’acheter directement à l’agence (34$). Le trajet s’est avéré bien plus long que prévu, nous devions arrivés vers 22h30 et nous sommes arrivés à plus d’1h du matin. Le passage de la douane en fin de journée est en fait un véritable enfer, il y a beaucoup trop de monde et trop peu de guichets d’ouverts ! Une fois arrivés à Mersing, nous avons dû faire face à un autre problème : l’hôtel que nous avions réservé ne prenait pas les cartes de crédit or les distributeurs que nous avions vu étaient tous fermés à cette heure là.. et nous n’avions que des dollars singapouriens avec nous… ! Le gérant de l’hôtel nous a confirmé que toutes les banques fermes l’accès aux distributeurs à partir de minuit et nous propose alors de payer la chambre le lendemain lorsque les banques seraient ouvertes. Mais voilà que je reçois un mail de l’hôtel sur Tioman qui m’informe que le seul ferry qui part pour l’île le lendemain est à 7h30.. Les banques ouvraient à 7h d’après le gérant.. Ce qui était beaucoup trop juste. Nous ne voulions pas rater notre ferry car honnêtement il n’y avait rien à faire à Mersing. Nous avons donc décidé d’arpenter les rues à 2h du matin en espérant qu’une banque aurait laissé ouvert l’accès au distributeur… on est tenace ! Après plusieurs échecs, nous avons enfin trouvé une banque ouverte : nous étions rassurés ! (Pour info, elles ouvrent à 6h sinon..) La nuit fut donc très courte et la traversée en ferry (2h30 – 70 RM (aller-retour) + 20 RM de taxe) nous a paru très longue mais la destination en valait largement le coup ! J’en fait même un article complet ici !

P1080108

Après 3 jours complets sur l’île Tioman, nous sommes partis à Melacca. Melacca est une ancienne ville coloniale avec des inspirations Portugaises, Chinoises, Indiennes.. très multiculturelle ! J’avais hésité avec Georges Town mais Melacca était plus facile d’accès et surtout j’avais lu qu’en une journée on en voyait déjà beaucoup. Nous sommes arrivés en fin d’après midi avec un bus venant de Mersing (4h de route – 25 RM) et sommes repartis le lendemain en début d’après midi. Pour moi, une journée/une nuit c’était parfait, nous avons eu le temps de visiter ce que l’on voulait voir et de ressentir l’énergie de cette ville.

Retrouvez notre découverte de Melacca et Kuala Lumpur ici.

P1080183

Nous sommes donc repartis de Melacca en début d’après midi et nous avons rejoint Kuala Lumpur en bus (5h de trajet – 12RM). Le bus nous a déposé à la gare routière en dehors de la ville, nous avons mis encore 1h pour rejoindre notre premier et bel hôtel près des Petronas Towers. Nous sommes restés 3 jours à Kuala Lumpur et honnêtement nous n’avons pas appréciés. Après Singapour, il faut dire que, c’est compliqué !

La destination suivante après KL était la jungle : le Taman Negara. Le Taman Negara est la jungle la plus vieille du monde, plus vieille que l’Amazonie, elle a plus de 130 millions d’année, elle a connu les dinosaures… Elle abrite aujourd’hui la plus grande diversité de faunes et de flores au monde, y compris des tigres, des panthères, des éléphants sauvages… ! C’est la jungle de Mowgli et de Tarzan… bref elle envoie du lourd et nous ne voulions pas manquer ça ! Pour y arriver, ce n’est pas compliqué mais c’est long. L’entrée dans le Taman Negara se fait à partir d’un village qui s’appelle Kuala Tahan. Nous avons pris un bus à 8h30 à la gare routière de titiwangsa en direction de Jerantut. A Jerantut vous avez ensuite deux possibilités : soit vous prenez un autre bus d’une heure pour Kuala Tahan (le plus court et le plus économique), soit vous prenez un mini bus (ils vous attendent à la sortie du bus de KL) et ils vous font remonter la rivière jusqu’au village sur un bateau.  La deuxième possibilité est la plus sympa, néanmoins elle vous fait arriver vers 17h30 alors que le bus vous fait arriver à 14h.. Nous avons donc choisi la première solution car nous voulions aller faire un tour dans la jungle et le village avant le départ pour notre trek de 2j/1nuit le lendemain matin. Notre timing était assez serré puisque nous y restions que 2,5 jours ! Vous trouverez mon article sur la jungle ici.

P1080214

Enfin, après le trek dans la jungle nous sommes partis directement pour les îles Perhentian avec un bus de nuit à partir de Jerantut. Il est possible de les rejoindre avec un minibus qui part directement de Kuala Tahan mais il voyage de jour donc on perd la journée complète en voiture… Pour le bus de nuit, l’idée était de revenir à Jerantut avec la navette, prendre le bus pour Kota Bharu (34RM) de 21h30 puis un autre bus jusqu’à Kota Besut (ferry à 7h du matin) pour les Perhentians (1h30 de bus – 6RM). Dans les faits, ce qu’il s’est passé c’est que nous sommes rentrés trop tard du trek pour prendre la navette ou le bus qui retourne à Jerantut, le dernier est à 17h30. Nous avons donc pris un taxi (80RM) pour Jerantut. Sur le chemin, on demande au chauffeur s’il y a un macdo à la gare routière (on en rêvait !), et le chauffeur (trop gentil !) nous propose de nous déposer au seul macdo sur la route (mais loin de la gare routière) et de venir nous récupérer une heure après pour nous amener au bus: GRATUITEMENT ! C’était le Saint-Graal !

Nous sommes arrivés à Kota Bharu à 3h du matin – après un trajet assez tumultueux où quelque chose a heurté le bus – dans une gare routière déserte ! Un faux-taxi est venu à notre rencontre pour nous proposer de nous emmener directement à l’embarcadère et, après reflexion, nous avons accepté : nous étions très fatigués avec la jungle et le trajet et nous n’avions pas envie de galérer à rejoindre l’autre gare routière pour prendre l’autre bus pour l’embarcadère. Nous avons donc attendu que les agences de ferry ouvrent pour acheter notre ticket et nous n’avons pas eu à payer les taxes pour séjourner sur les îles. D’après l’agence, si on prend le billet avant 6h du matin – soit avant que la douane ouvre son comptoir – on ne paye que le billet du ferry (70RM aller retour) ! On a quand même économisé 30 RM par personne ! TOP ! Sachez par contre qu’à cette heure-ci le seul distributeur de monnaie de la ville est fermé et que sur les îles il n’y a pas de distributeur… oui nous nous sommes encore fait avoir ! Heureusement il nous restait encore un peu de liquide et certains établissements prennent la carte ! Pour lire mon article sur les îles c’est par ici.

P1080308

Les îles étaient notre dernière destination, nous y sommes restés 5 jours pleins, il fallait maintenant que l’on retourne à Singapour pour prendre notre avion. Pour cela nous avons choisi de prendre le « jungle train », un train couchette dont le nom fait plus rêver que la réalité, qui traverse le Taman Negara. On l’a pris à Wakaf Bharu à 18h15 et il est arrivé à Singapour à 11h. Pour rejoindre Wakaf Bharu, nous avons pris un bus jusque Kota Bharu (6RM) puis un taxi (20RM). Nous avions prévu notre picnique dans le train et c’était très sympa de regarder la jungle par la fenêtre (du moins jusqu’à ce que la nuit tombe, soit 19h30). La nuit a ensuite était longue : la lumière ne s’éteignait pas, il faisait froid et humide (surtout sur la couchette supérieure), j’y ai vu des petits cloportes et un gros cafard et surtout c’était assez bruyant ! Rien à voir avec le train couchette de Thaïlande qui est ultra luxueux !! Ce n’était donc pas aussi cool que ce que j’avais pensé mais bien pratique ! Je m’attendais à mieux – d’où ma déception – mais ce n’est pas catastrophique non plus, seulement ça ne vaut pas le détour, autant prendre l’avion, vous y gagnerez du temps. En arrivant à Singapour, nous avons dû nous retaper le bordel de la douane (comptez bien 2h pour rejoindre le centre) mais ça se fait tout seul ! Nous avons pu profiter du reste de la journée pour faire nos derniers cadeaux et retourner aux endroits qui nous avions le plus aimés avant de prendre notre avion pour Dubaï le lendemain matin.

Ce fut donc de très belles vacances pleines de surprises et d’aventures, on s’en est pris plein les yeux et nous revenons avec des souvenirs incroyables ! Si vous avez des questions plus précises sur les transports, hébergements, etc, n’hésitez pas ! Sur les îles, il vaut mieux réserver son logement avant, les meilleurs sont souvent complets, surtout quand c’est une petite structure familiale comme Bamboo Hill ou Abdul’s Chalet. Ils sont aussi une source d’informations énorme si vous avez des questions sur les ferry et les bus !

 

 

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ça donne tellement envie de partir, j’adore ce genre de récits de voyage… J’espère que je pourrai vivre ce genre d’expériences ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Valentine ! 🙂 Il suffit d’essayer une fois et de voir qu’on en est largement capable et puis après on ne pense plus qu’à repartir ! 🙂 Dès que l’occasion se présentera ne la laisse pas passer ! 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Je compte bien voyager le plus possible oui ! 😄

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s