Tioman Island : un coin de paradis

Nous avons passé trois jours entiers sur l’île paradisiaque de Tioman. Cette île, encore sauvage, est magnifique: eau turquoise, fonds marins riches en coraux, plages de sables blancs et jungle luxuriante. La jungle est immense et, par contraste, le bord de mer parait petit, près à être englouti, comme dans la série LOST. Cela lui donne un charme fou ! Il n’y a d’ailleurs presque pas de routes : des chemins de terre pour les deux roues mais inaccessibles en voiture à l’exception de Tekek et Juara où une grosse route a été construite pour relier ces deux coins de l’île. Pour information, nous y sommes allés début juillet et il y avait très peu de touristes, c’était parfait.

Hébergement 

Bamboo Hill Chalet : 170 RM/nuit (36€)

Nous avons mis du temps à choisir dans quel coin de l’île nous voulions dormir. Nous n’y restions que 3 jours, il nous fallait donc un endroit où nous pouvions facilement rejoindre les autres coins de l’île tout en ayant l’impression d’être au paradis ! J’ai longtemps hésité avec Tekek (le village le plus développé de l’île avec un petit aéroport) mais le côté plus traditionnel de ABC me plaisait également. Ce qui m’a fait me décidé : Bamboo Hill à ABC.

Nous avons eu le chalet N°1, un chalet traditionnel malaysien très spacieux (belle chambre, salle de bain, salon, coin cuisine (avec un frigo et une bouilloire, très utile) et un balcon. Le tout au pied de l’eau… Allongée dans mon lit, je voyais la mer.. la perfection ! Sue, la créatrice de ce lieu, une Anglaise qui vit ici depuis plus de 20 ans, nous a dit qu’il serait refait l’année prochaine pour le mettre un peu plus au goût du jour. Honnêtement oui il n’est pas moderne mais il est tellement bien fait et typique, et propre, que ça m’était complètement égal. Bamboo Hill a donc été créé par Sue il y a 15 ans et est aujourd’hui géré par son fils, Ben. Nous n’avons pas rencontré Ben qui était sur « main land » (la péninsule) pendant notre séjour. Sue a été pour nous une source d’informations incroyable, toujours de bons conseils, disponible et d’une vraie gentillesse.. cette femme a réellement rendu notre séjour parfait, un grand merci !

Jour 1

Nous sommes arrivés à 9h30 à ABC, fatigués et le ventre vide. Nous voulions donc nous faire un énorme petit déjeuner à base de banana nutella pancake et de jus de mangue frais (oui on a des idées comme ça…!) pour attaquer cette journée.. Mais là, gros problème, tout était fermé ! Nous sommes donc allé directement à l’hôtel, qui avait récupéré nos bagages à l’embarcadère, et nous avons demandé à Sue où nous pouvions prendre un petit déjeuner digne de ce nom. Là, nous avons appris qu’en fait c’était la fin du ramadan et la reprise des cours pour les enfants donc toutes les mamans, qui habituellement tiennent les cuisines dans le village, étaient parties accompagner leurs enfants à l’école. Pas de chance ! Sue nous a ensuite expliqué que la Malaisie, et surtout Tioman, n’était pas comme la Thaïlande, les habitants vivent leur vie normalement comme si les touristes n’étaient pas là, donc s’ils n’ont pas envie d’ouvrir, ils n’ouvrent pas. Elle nous a ensuite indiqué un restaurant d’ouvert, Hijau restaurant, un restaurant indien mais avec de la cuisine malaisienne. Le restaurant top, c’est dans une maison en hauteur, et sur la carte je vois des banana pancakes (sans nutella mais pas grave) et des jus de fruits frais : parfait ! Seulement voilà, au moment de passer commande : « nous n’avons plus de fruits à part des citrons ». Quoi ?? sur une île paradisiaque, pas de fruits ? Comment ça se fait ? Et bien il se trouve qu’il y avait un problème avec les livraisons de nourriture provenant de « Main Land », à cause des marées qui étaient inhabituelles, les cargos de nourriture ne pouvaient plus desservir l’île depuis une semaine.. Comment vous dire l’énorme déception quand elle nous a apporté deux tranches de pain américain grillées à la place… Par contre leur jus de citron est délicieux ! Sue nous a confirmé ce problème de cargo mais elle n’y croyait pas vraiment non plus, puisque si les cargo ne peuvent pas accéder à l’île, comment se fait-il que les ferry (de gros bateaux) y arrivent ? Bref nous n’avons pas eu de réponse à cette question.

P1080063

Une fois le ventre (un peu) rempli, notre optimisme a repris le dessus et nous avons décidé d’aller arpenter l’île. Les plages au nord de ABC (où nous étions) ne sont pas paradisiaques, il y a des rochers et des algues, elles ne donnent pas vraiment envie de se baigner surtout à marée basse. On demande donc conseil à Sue et elle nous parle de 2 endroits :  les plages au sud de Tekek (à une heure de marche, bien au sud de ABC) et une plage derrière Bamboo Hill, à travers la forêt : Panuba Beach (à 10 minutes). Nous étions en fin de matinée  et on avait le temps donc nous avons décidé d’aller voir à quoi ressemblait Tekek. Nous avons marché 45 minutes avant d’atteindre Tekek, la balade est très jolie et facile malgré la chaleur (prenez de l’eau), puis nous avons traversé le village (qui est vraiment moche, ABC a plus de charme) et avons continué vers le sud à la recherche des plages. Après une heure de marche, nous les apercevons sur notre droite, magnifiques avec du sable blanc et des palmiers, le Paradis ! Nous nous sommes arrêtés déjeuner dans un restaurant au bord de l’eau, Babura restaurant, avant de profiter de la plage: petite sieste à l’ombre des palmiers et baignades pour admirer les poissons avec notre masque et tuba (ou easybreath pour moi) dans cette eau chaude et cristalline. On était vraiment bien. Nous sommes repartis vers 16h car je voulais aller voir l’autre plage dont parlait Sue (Panuba Beach) et on avait un peu de marche. Le retour est passé bien plus vite, nous avons pris une noix de coco en route pour nous désaltérer : on prend vite les bonnes habitudes ! Nous nous sommes arrêtés à ABC chalet (juste avant bamboo hill) pour réserver un tour en snorkeling le lendemain à Coral Island ( 90RM/pers pour la journée, matériel avec palmes inclus). Puis nous sommes allés à Panuba : il y a un chemin qui monte dans la forêt derrière le chalet principal de bamboo hill. Le chemin dure 10 minutes mais il faut de bonnes chaussures car il est un peu raide. Quand vous arrivez à Panuba, vous êtes en hauteur et vous pouvez admirer la vue sur la baie… c’est magnifique ! Nous sommes restés sur cette plage jusqu’au coucher du soleil (vers 19h) avant de rentrer nous doucher et nous changer. Le soir nous sommes partis au sud de ABC à Nazri’s place, connu pour ses barbecues. J’ai pris un poisson au barbecue, très bon, par contre Thomas, qui avait pris un plat de nouilles, a été servi une heure avant moi (et je n’exagère pas !) donc si vous y allez, prenez tous une barbecue ou tous un plat de nouilles ! ^^

Jour 2 

Nous nous sommes rendus le matin à ABC chalet pour notre tour en snorkeling et avons demandé si nous pouvions prendre notre petit déjeuner également (oui le petit déjeuner est important pour nous !) et là grosse surprise : non seulement les femmes sont revenues mais en plus elles sont revenues avec des bananes ! Nous avons donc enfin pu avoir nos banana pancakes ! ^^ Pour la petite histoire, ABC chalet et bamboo hill, c’est la même famille, ils gèrent les établissements ensemble même si bamboo hill appartient à Sue. Mais je n’ai pas demandé qui a épousé qui pour allier les deux familles ! ^^ Bref, nous sommes ensuite partis faire notre tour en snorkeling (masque et tuba). Le premier arrêt était coral island, en arrivant il y avait des plaques de pétrole en surface, le guide nous explique alors qu’un bateau s’est échoué la veille déversant tout son pétrole dans l’océan et que la veille on ne pouvait même pas accéder aux plages de coral island qui étaient noires. Heureusement pour nous, ce jour là, il n’y avait plus qu’un côté qui avait encore du pétrole, nous avons donc changé de spot pour plonger là où il n’y en avait pas. Ma première baignade fut très impressionnante : il y avait plein de poissons différents avec de superbes couleurs. J’ai même vu (oui Thomas les a raté !) un énorme poisson, il devait bien faire 70-80cm de longueur pour 40 cm de hauteur, il était super impressionnant. j’ai aussi vue une tortue de mer, même si elle a disparu aussi vite qu’elle est apparue (heureusement, j’en ai vu d’autres par la suite sur les Perhentians) ! Nous avons fait ensuite deux autres baignades sur coral island avant de rejoindre Kampung Salang Beach pour déjeuner. Cette plage est magnifique d’ailleurs. Après déjeuner nous avons repris le bateau pour aller plonger autour d’une île (toute petite, c’était un rocher) au large. Là encore la beauté des coraux et des poissons nous a impressionnée. Et on a fini avec Monkey Beach comme dernier spot de snorkeling. Nous sommes rentrés en milieu d’après midi à ABC. Une des particularités de Tioman (nous n’avons vu cela que là) est qu’il y a plein de chats et surtout de chatons tout mignons, partout sur l’île – je pense qu’ils ont vu que ça fonctionnait bien avec les touristes – donc nous avons joué avec les chats avant de nous poser sur notre balcon face à la mer. Le soir nous sommes partis diner au même restaurant indien que lors de notre premier petit déjeuner, Hijau, et c’était très bon ! En fait, j’ai trouvé qu’en Malaisie la nourriture était bonne mais plus fade que ses voisins les thaïlandais, chinois ou indiens. A Hijau, en revanche, les plats malaysiens étaient bien épicés (non piquant mais avec du goût), vous pouvez donc y aller les yeux fermés. Autre aparté, la Malaisie est un pays musulman donc l’alcool est assez mal vu, néanmoins sur Tioman, vers Tekek, il y a une boutique de détaxe d’alcool, c’est le seul endroit en Malaisie où l’alcool n’est pas taxé (Merci Sue pour l’info)! Donc sur Tioman, pour boire un verre (d’alcool), soit vous l’achetez à la boutique de détaxe et le buvez dans votre chalet (il ne faut pas que ce soit visible par un musulman) soit dans les bars des clubs de plongé. En revanche, vous ne trouverez pas d’alcool dans les restaurants, même de la bière.

Jour 3

Ce jour là, le temps s’était couvert et c’était parfait puisque nous avions décidé d’aller à Juara et de traverser l’île à pieds. La veille, nous avions demandé conseil à Sue et à l’ami de son fils qui travaille avec eux, si on pouvait le faire en vélo ou en scooter. Les deux nous ont dit que le vélo était impossible, ce serait un enfer. On a donc longtemps hésité entre le scooter ou à pieds (avec un retour en taxi). Sue nous a conseillé d’y aller à pieds pour vraiment traverser la jungle par l’ancien chemin et apprécier la balade car on évite la grande route. Bien entendu, nous avons suivi son conseil et c’était génial. L’ami de son fils nous a gentiment déposé en scooter (gratuitement) à l’entrée de Tekek (le maximum qu’il pouvait, après la route était barrée) et nous avons continué à pieds. Le chemin est assez difficile à trouver, je ne sais toujours pas si nous avons pris la bonne entrée car nous avons longé dans le vide un grillage avec des barbelés pour contourner la centrale qui bloquée l’accès à l’entrée de la jungle… bref passons, ne faites pas comme nous en tout cas, demandez à quelqu’un si vous n’êtes pas sûrs ! Nous avons ensuite traversé la jungle pendant une heure. J’avais un peu peur que nous nous perdions car le chemin n’est pas vraiment indiqué et à certains endroits on se demandait quelle direction prendre, mais Sue nous avait dit de toujours suivre les câbles électriques car ils mènent tous à Juara. Ce que nous avons fait et nous n’avons pas eu de problème ! En revanche la première demi heure, je vous préviens, elle fait mal !!! Ce n’est que de la montée et des marches à n’en plus finir, dans une humidité et une chaleur étouffante… c’est dur ! Nous étions seuls pendant toute la traversé, jusqu’aux 5 dernières minutes où un groupe de personnes est arrivé face à nous, ils venaient de Juara et ils cherchaient la cascade, qui pour nous se situait à Juara, à la sortie de la jungle. Nous leur avons donc dit que ce n’était pas le bon chemin car nous n’en avions pas vu et que nous voulions y aller également. Ils étaient tellement contents qu’on les ait remis dans la bonne direction qu’ils nous ont proposé de nous prendre en scooter. Nous avons bien entendu accepté. C’était une famille d’anglais (les parents et leurs deux fils de notre âge) avec un de leurs amis de jeunesse malaisien, c’était une belle rencontre. Nous sommes donc allés jusqu’à la cascade en scooter, un vrai bonheur de se baigner dans la fraîcheur de l’eau, en revanche, honnêtement, elle n’a rien de fou. Puis nous avons été déjeuner à Juara avec nos nouveaux amis. Le temps était toujours couvert, c’était dommage puisque la plage est très belle, j’aurais bien aimé la voir avec un rayon de soleil. Elle est d’ailleurs en deux partie : celle au sud est un spot de surfers, il y a beaucoup de vent, et celle au nord est plus pour la baignade, elle abrite également un centre de protection des tortues de mer. On voit ainsi un enclos protégé avec les oeufs des tortues enterrés. Des membres de l’association propose également des visites guidées afin d’expliquer ce qu’ils font et de sensibiliser les touristes à la protection des tortues. Nous avons donc visité ce centre et nous sommes restés l’après midi sur la plage avant de rentrer en 4×4. Le retour fut magnifique, nous étions à l’arrière d’un pick up et on voyait les palmiers de la jungle au dessus de notre tête. On s’est ainsi vraiment rendu compte de la densité de la jungle, c’était très beau. Le soir nous sommes retournés à notre restaurant indien, toujours aussi bon !

Le lendemain matin, nous avons pris le ferry pour retourner à Mersing et prendre un bus pour Melacca (article ici). Nous sommes repartis de cette île complètement envoûtés par sa beauté, sa diversité, ses habitants et son côté encore sauvage. Je regrette de ne pas avoir pu rester plus longtemps pour aller visiter le sud et surtout Nipah. Mais j’y retournerai avec grand plaisir !

Retour à la feuille de route ici 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s