Taman Negara : un trek dans la jungle la plus vieille du monde

Je ne pouvais imaginer aller en Malaisie sans passer par le Taman Negara (Parc National en Malais). Cette jungle mythique est la plus vieille au monde, les scientifiques estiment qu’elle aurait 130 millions d’année (elle a donc connu les dinosaures !) et elle abrite aujourd’hui la plus grande diversité de faune et de flore au monde. Rien d’étonnant alors qu’elle soit le berceau de légendes comme celle de Tarzan ou encore de Mowgli (Le livre de la Jungle).

Je voulais donc absolument aller faire un trek d’au moins une nuit dans la jungle pour vraiment vivre l’expérience de la jungle et espérer voir quelques animaux sauvages comme des éléphants, des tapirs ou même des tigres ou des panthères (mais de loin !^^).

Retrouver les informations sur le transport dans notre journal de bord.

Hébergement : 

Première nuit : Yellow Guesthouse : 90 RM/nuit (18€). Simple mais spacieux et propre. La partie guesthouse est séparée de la maison principale où habite la famille. Ils sont très gentils et ont accepté de garder nos affaires pendant que nous partions faire le trek. A notre retour ils ont même accepté que l’on prenne une douche avant de repartir prendre notre bus.

Deuxième nuit : Dans la jungle, dans une grotte, prix inclus dans le trek.

Jour 1 : 

Nous sommes arrivés au village de Kuala Tahan (l’entrée du parc) vers 15h, nous nous sommes directement rendus à notre guesthouse pour déposer les affaires. Nous sommes ensuite partis faire un tour du village (qui fut vite fait car il est tout petit) puis nous avons pris un taxi boat (1 RM/pers) pour traverser la rive et entrer dans le parc. A l’entrée du parc, il faut aller s’enregistrer et payer les droits d’entrée et de photo. Il y a ensuite plusieurs sentiers qui commencent pour explorer les environs. Nous avons choisi de faire celui qui menait au mont Bukit Teresek, qui dure une bonne heure. A cette heure là (vers 16h30), il n’y a avait pas grand monde, nous étions seuls sur le sentier. Le début du chemin est très facile, c’est plat et nous n’avions qu’à marcher sur les planches de bois posées sur le sol, légèrement surélevées. Et puis tout d’un coup ça commence à monter, les planches de bois se transforment en marches très hautes et ça ne s’arrête pas. Nous avons continué de monter pendant 45 minutes, c’était épuisant. Au bout d’un moment nous avons aperçus un viewpoint, nous étions vraiment hauts et on voyait à quel point la jungle était dense.

P_20170711_164617_vHDR_Auto

Nous avons repris la route encore quelques minutes, ne sachant pas si ce viewpoint était en fait le haut du mont Bukit Teresek, puis nous avons entendu des coups de tonnerre au loin et nous avons préféré faire demi tour ! Après coup, je pense que le viewpoint était la fin de la balade qui menait au mont Bukit Teresek puisque nous avons au final marché beaucoup plus longtemps que ce qui était indiqué (et nous marchons vite). Le retour s’est fait au pas de course, on ne voulait pas se prendre la pluie ! Au final nous sommes rentrés à la guesthouse sans encombre, nous avons pris une douche, puis nous sommes partis voir les floating boat (restaurants et agence de voyage sur l’eau) pour réserver notre trek du lendemain. A peine arrivés au premier floating boat sur notre chemin qu’un orage et un torrent d’eau s’est abattu sur nos têtes, avec des éclairs dans tous les sens, c’était hyper impressionnant, nous ne pouvions plus sortir du floating boat ! Heureusement l’agence avait le trek que nous voulions : un trek de deux jours avec une nuit dans une grotte. Nous avons donc réservé notre trek, mangé sur place et dès que la pluie s’est calmée, nous sommes rentrés à la guesthouse pour préparer nos sacs.

P1080196

Le trek de 2 jours/1 nuit dans la jungle

Ce trek a le même prix partout, dans toutes les agences : 230 RM/pers (48€) avec guide, nourriture, boisson et la nuit dans la jungle. Le programme est le suivant : on commence par la Canopy Walkway le matin puis on prend une pirogue pendant 1h qui va nous déposer au début du trek, s’en suit 6h de marche jusqu’à la grotte. Diner et nuit dans la grotte. Le lendemain matin, on reprend la marche, officiellement 6h (nous avons mis 5h) avec baignade dans le fleuve. Puis le bateau nous récupère et nous emmène au village des Orang Asli pour une courte visite et retour à Kuala Tahan. Nous sommes rentrés vers 17h mais ça dépend des groupes.

Ils ne nous l’ont pas précisé au moment de la réservation mais je vous le dis (et j’insiste) : il faut être en bonne condition physique pour faire ce trek car non seulement vous allez en chier mais surtout la sécurité laisse à désirer sur certains passages… Je le déconseille aux familles avec jeunes enfants et aux personnes peu sportives.

Ce qu’ils fournissent :

  • 3 grandes bouteilles d’eau
  • 1 tapis de sol
  • 1 sac de couchage
  • la nourriture
  • des ustensiles (fourchette, cuillère)

Ce que vous devez ramener (ils vous le disent) :

  • un sac à dos assez grand pour contenir vos 3 bouteilles d’eau, sac de couchage et tapis de sol. Nous n’avions que nos sacs de 50L (trop grand) et des petits sacs à dos type Eastpack (trop petit). Nous en avons donc pris un de chaque (le 50L pour Thomas bien sûr ^^) mais si vous en avez un un peu plus gros qu’un eastpack c’est parfait. Ils donnent de la ficèle pour accrocher le tapis de sol et le sac de couchage. Le plus chiant c’est les bouteilles d’eau..
  • des vêtements de rechange : prenez une tenue complète de rechange (chaussettes, sous vêtement, pantalon, Tshirt, pull). Oui habillez-vous avec un pantalon et un Tshirt à manches longues si possible pour éviter de vous faire bouffer par les insectes et éviter les sangsues au maximum !
  • une serviette de bain : pour vous essuyer après la « douche » en arrivant la grotte. La douche est en fait une rivière…
  • un maillot de bain : pour la rivière mais vous pouvez y aller tout habillé ou en sous vêtement (à ce moment là, ça n’aura plus d’importance !)
  • des tongs : nécessaire après avoir retirer vos chaussures de marches toutes mouillées en arrivant à la grotte
  • de l’anti moustique : plus que nécessaire, mettez-en tout le temps
  • un poncho pour la pluie : quand elle tombe c’est un enfer
  • kit de premier secours : surtout un désinfectant et des pansements
  • une lampe torche : on n’a utilisé nos téléphones

Avec tout cela, vous êtes prêts à partir ! 🙂

Jour 2

Pour le trek, nous étions une dizaine de personnes entre 20 et 30 ans, venant de différents pays (France, Suisse, USA, Espagne, Pologne) et deux guides nous accompagnaient. Après avoir bien ficelé nos sacs à dos et passé la « douane » de la jungle (ils nous demandent quand même combien de paires de chaussettes et de sacs plastiques nous avons dans nos sacs ^^) nous sommes partis faire la Canopy Walk. Cette Canopy est la plus longue du monde et est supposée nous permettre d’admirer la faune et la flore en toute tranquillité. En réalité, il y a énormément de monde et donc énormément de bruit et donc aucun animal. De plus, on est tellement concentré pour ne pas tomber (car ce n’est pas stable du tout) qu’on regarde à peine ce qui se passe en bas et, en fait, on en n’aurait pas le temps puisque les gens derrière vous, vous pressent pour avancer ! C’est donc très touristique et marrant à faire mais cela n’a aucun intérêt si vous voulez un vrai aperçu de la jungle !

P1080208

Nous avons ensuite rejoint notre pirogue pour une heure de remonter du fleuve afin d’atteindre le point de départ du trek. La balade est superbe, la jungle est magnifique. Une fois arrivée par contre, nous avons vite déchanté. L’orage la veille a fait que le sol de la jungle était couvert de boue et marcher plusieurs heures là dedans devient vite un enfer. Heureusement les dénivelés n’étaient pas très importants mais les chemins étaient peu praticables. Moralité, nous sommes tous tombés plusieurs fois dans la boue, nos pieds étaient trempés et nous étions tellement concentrés sur l’endroit où on mettait les pieds qu’on ne prêtait pas attention autour de nous. Les sangsues étaient omniprésentes, nous en avions tous plusieurs sur les pieds et chevilles, on les voyait se faufiler à travers nos chaussettes. Mais je vous rassure, on ne les sent pas et ce n’est pas dangereux ! Au départ, j’essayais de les enlever car elles sont à assez répugnantes mais en fin de compte j’y gagnais plus à les laisser boire et partir d’elles même que des les arracher et saigner énormément ! Donc je préférais ne pas regarder ! La jungle est très dense (beaucoup plus qu’à Chang Mai en Thaïlande si vous voulez comparer), elle est silencieuse, elle est très belle.

P1080211

Nous sommes arrivés vers 18h à la grotte, exténués et trempés par l’humidité ambiante, la transpiration et la boue. L’accès à la grotte en plus est difficile, il faut escalader un gros rocher et en fin de journée avec le sac à dos qui semble peser une tonne et des chaussures pleines de bout ça devient assez compliqué ! Une fois dans la grotte par contre, ça en jette ! Elle est hyper impressionnante : elle est immense et sombre, on y voit rien. On entend les chauve-souris au dessus de nos têtes. Il y a tout de même un puit de lumière à 10m de l’entrée, c’est là qu’on installe notre campement.  En arrivant, un peu curieux, on se dit qu’on va aller explorer la grotte avec nos torches de téléphone mais on a vite fait demi tour en s’apercevant qu’elle était vraiment immense, qu’on pouvait se perdre, elle nous foutait les jetons !  Nous préférions alors ressortir pour aller nous « doucher » à la rivière avant de préparer le diner. Je ne vous cache pas qu’aller à la rivière en tong (soit sortir de la grotte et descendre le gros rocher qu’on venait d’escalader) et remonter ensuite est super galère ! Nous avons ensuite dîner tous ensemble dans la grotte, un autre groupe de personnes nous avait rejoint également dans la grotte. Et à ma grande surprise, je me suis endormie en deux secondes après dîner !

Jour 3 

La nuit ne fut pas si paisible, le confort manquait énormément ! Ce qui nous a réveillé, Thomas et moi, était un bruit étrange au petit matin. Comme un ronflement énorme qui venait de l’obscurité de la grotte, soit de la direction opposée au campement. Nous avons essayé d’aller voir après ce qu’était ce gros animal mais nous ne l’avons pas trouvé. Le guide nous a ensuite dit qu’un porc-épic était venu sur le campement pendant la nuit mais nous ne l’avons pas vu, nous dormions, je ne sais pas si le bruit pouvait venir de ce porc-épic ! J’aurais bien aimé le voir en tout cas. Après le petit déjeuner, nous avons plié bagage et repris la route. Comme il n’y avait pas plu pendant la nuit, la terre était plus sèche, il y avait moins de boue, c’était bien plus sympa ! On a ainsi pu prendre le temps d’admirer la jungle et de l’apprécier.

P1080214

Néanmoins, cette portion de jungle était plus dangereuse que la veille, les chemins par lesquels nous sommes passés n’étaient absolument pas sécurisés, nous traversions des troncs d’arbres (pas très épais) à plusieurs mètres du sol (et là le guide te raconte que la dernière fois, il y en a un qui a failli tombé (=mourrir), il l’a rattrapé au dernier moment par son Tshirt..). A un moment, nous nous sommes retrouvés à 4 perdus en plein milieu de la jungle, plus de groupe, plus de guide…  On se doutait où potentiellement on s’était trompé et on a mis une vingtaine de minutes à retrouver les autres. Heureusement c’était à la pause déjeuner, on savait donc qu’ils étaient installés quelque part. Les guides en nous voyant arriver nous ont tout de même dit qu’ils savaient qu’on allait finir par faire demi tour et les retrouver, voilà pourquoi ils ne s’étaient pas inquiétés… Honnêtement, leur lunch point n’était pas facile à trouver et si on n’avait pas crié dans tous les sens en espérant qu’ils nous entendent, on ne les aurait jamais retrouver…  Nous avons donc eu de petites mésaventures mais rien de grave non plus.  J’ai demandé à l’un des guides s’ils voyaient parfois des animaux sauvages car nous n’en voyons pas, il m’a répondu qu’ils voyaient de temps en temps des éléphants mais c’était rare. Une fois par contre il a entendu un tigre au loin (ça devait être hyper impressionnant) et que lui un jour, seul, a aperçu une panthère. Mais qu’en groupe comme ça, on avait peu de chance de voir des animaux car ils fuient les Hommes. Pour déjeuner, nous avons fait une pause le long du fleuve et nous nous sommes baignés, c’était super et ça faisait un bien fou ! On s’est baigné tout habillé, nous étions déjà trempés avec l’humidité ambiante. Nous avons rejoint le point final de notre trek vers 15h, heureux et fiers de ces 2 jours dans la jungle !

P_20170713_132539_vHDR_Auto

Une pirogue était là pour nous récupérer et nous ramener. En chemin nous nous sommes arrêtés au village des Orang Asli. J’avais lu que c’était un faux village et que c’était trop touristique pour être apprécié, je n’avais donc aucune envie d’y aller. Au final il n’y avait que 2 personnes de notre groupe qui voulaient y aller donc nous les avons attendu sur la plage en bas du village dans notre pirogue. Quand ils sont revenus ils nous ont dit que c’était une grosse arnaque et qu’on avait rien raté, aucun regret. Le retour en pirogue fut amusant, le « chauffeur » s’amusait à prendre les vagues de côté pour qu’on soit trempé, un peu de légèreté faisait du bien après 2 jours dans une jungle primitive.

Nous repartions le soir en bus de Jerantut pour aller prendre notre ferry au petit matin pour les Perhentian Islands. Tout s’est en fin de compte bien goupillé niveau timing (feuille de route) et comme je vous le disais plus haut, c’était top de pouvoir se doucher avant de prendre le bus ! Il s’est remis à pleuvoir quand on est parti, apparemment il pleut preste tous les soirs dans la jungle, ce qui signifie que le trek est toujours boueux ! 😉

Malgré tous nos déboires et le fait qu’on en a pas mal chier, c’était une super expérience et on repart avec des souvenirs extraordinaires. Nous avons en plus fait de belles rencontres dans notre petit groupe, dont un autre couple de français avec qui nous avons gardé contact. C’est une belle expérience humaine également. Je recommande ce trek en tout cas à tous ceux qui aiment ce genre d’expérience. On se sent vraiment vivant après et on apprécie encore plus le reste du voyage (et le confort des auberges !).

 

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. On l’a fait quelques jours avant vous on a adoré 😊 !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh super ! On en garde un très bon souvenir aussi, c’était une experience incroyable 😊

      Aimé par 1 personne

  2. Magnifique verdure !! Vraiment magnifique

    Aimé par 1 personne

  3. rbanddhktrip dit :

    Bonjour, pendant le trek, où avez-vous laissé vos affaires ?

    J'aime

    1. Bonjour !
      La guesthouse chez qui on avait loué une chambre la veille a bien voulu les garder ! Nous avions gardé les sacs à dos pour le trek car on part assez chargé donc il faut un grand sac et on nous avait donner de grands sacs poubelles pour mettre les affaires qu’on ne prenait pas dans la jungle et qu’on a laissé à la guesthouse. Apparemment elles acceptent toutes ! 😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s